27 avril 2012

Jardin écologique : la permaculture

Cette fois les écoinformateurs ont décidé de vous parler du bois dans tous ses états. Et pour ma part je vais vous parler de la permaculture, je ne sais pas si vous en avez déjà entendu parler ? La réflexion de la permaculture est la suivante : les sols les plus fertiles sont ceux des bois et des forêts. Les sols des forêts ne sont jamais à nus, les feuilles et débris de branches couvrent le sol en permanence et cela l’enrichis durablement le sol. Les insectes, les champignons et les vers transforment cette manière déposée sur le sol en humus fertile qui va nourrir les plantes. La nature a horreur du vide et toutes les plantes se mélangent, les buissons poussent à l’ombre des grands arbres et d’autres rampantes à l’ombre des buissons. Un écosystème intelligent crée par la nature, ce qu’on tente de reproduire en permaculture.

La permaculture est une philosophie

La permaculture peut s’appliquer à toute installation humaine pour la rendre durable. Les déchets des uns sont les trésors des autres. Par exemple dans une ferme, on va produire du maïs pour nourrir les poules, qui vont donner du fumier pour nourrir la terre. La boucle est bouclée ! On observe les interactions entre les « acteurs » et on répare ce qui n’est pas en phase. On essaie de mettre en place un cycle permanent.

Le gros principe qu’on retrouve dans la permaculture du jardin c’est le non travail du sol qui est laissé aux vers. Quand on retourne son sol on bouleverse la vie qu’il habite. L’idée est donc de laisser travailler les vers de terre à notre place. Tout l’art consistera à faire en sorte que la vie habite son sol en le laissant toujours couvert. Bien entendu aucun traitement chimique en permaculture ! On essaie de créer un équilibre naturel.

Depuis que je me suis documentée sur ce principe je fais des tests dans mon jardin, je ne suis pas encore une grande professionnelle de cette discipline, je débute tout juste mais je voulais vous ouvrir aussi la porte à cette nouvelle perspective. J’ai le sentiment que la permaculture va ouvrir une nouvelle voie, c’est le cran après la culture biologique à mon sens.

Je pense que je vous parlerai de plus en plus de cette philosophie de la permaculture dans les mois à venir au fils de mes expériences fructueuses ou non dans mon jardin. :)

Exemples en vidéo de permaculture

Comme une vidéo vaut mieux parfois qu’un long discours voilà ma sélection pour vous faire votre propre opinion.

Permaculture en France

Témoignage d’un couple qui a décidé de laisser tomber leur métier de base pour se lancer dans une ferme en permaculture, très beau témoignage. Ils donnent des formations en permaculture, vous pouvez voir leur site. Ils le disent très bien, c’est l’agriculture de demain. En permaculture les rendements sont bien meilleurs et on peut se dire qu’avec ces techniques on pourra nourrir tout le monde. C’est vraiment encourageant.

Une conférence de Perrine qui parle de sa reconversion paysanne et la permaculture qui a donné un vrai sens à sa vie.

Permaculture en Autriche

Une ferme assez incroyable en Autriche, où l’agriculteur est parti de son observation de la nature. Pas mal d’exemples concrets et de mises en pratique. Vidéo en 2 partie.

Permaculture en Belgique

Étonnant le jardin des fraternités ouvrières en Belgique, planté de toutes sortes de variétés de manière très très dense, jardin hyper productif. Ils donnent des cours et on une association pour les Belges intéressés (58 rue Charles Quint 7700 MOUSCRON). Des exemples d’associations de végétaux. La terre n’est pas travaillée depuis des années et ça marche !

J’espère que je vous aurai donné envie de creuser un peu plus le sujet de la permaculture qui est vraiment passionnant ! Si vous voulez commencer par le départ pour pouvez lire le livre de Masanobu Fukuoka « La révolution d’un seul brin de paille », le pionnier de ce qu’il appelle l’agriculture sauvage.

Voir les autres articles de mes amis écoinformateurs :

19 mai 2011

Jardin écologique : invitons les abeilles !

abeille

Si vous me suivez sur twitter vous avez sans doute entendu parler d’une des mes « lubies ». J’aimerai avoir des abeilles dans mon jardin ! L’idée c’est des les inviter au jardin pour essayer de les protéger et en profiter pour polliniser tous les arbres fruitiers et le potager dans la foulée, si en prime on a du miel ça serait quand même le top du top !

Ne voulant pas me lancer tête baissée dans une telle aventure je me suis renseignée quand même un petit peu ;) Car des abeilles il faut en prendre soin et je voulais tout de même savoir si mon idée n’était pas pire que bien !

Je me suis aidée de deux livres éditer chez Larousse :

Dans “je veux des abeilles” j’ai trouvé une mine d’infos, bon quand on vie en ville, enfin du moins quand on a des voisins ce n’est pas si simple en fait. Il y a des choses à savoir, des déclarations à faire… Et les abeilles peuvent tomber malade il y a des choses à faire, si on ne fait pas attention on peut carrément perdent tous les petites habitantes de sa ruche. J’ai des chats (sans compter ceux des voisins qui passent dire bonjour) aussi c’est pas dit qu’ils n’aient pas envie de jouer avec :S Il faut savoir que si vous avez une ruche il faudra laisser bien 5m² aux demoiselles abeilles c’est pas toujours facile à trouver là où l’espace est compté.

Bon, bon bon … Pas si simple c’est peut-être pas l’idée du siècle finalement il faut bien creuser la question avant de s’emballer je pense. Déjà j’ai mis un refuge pour les abeilles solitaires qui affiche pratiquement complet.

bourdon

Je pense que je vais essayer de trouver un apiculteur pas trop loin de chez moi pour apprendre les rudiments. Car c’est tout un art quand même. Mon grand-père avaient des ruches et j’adorai petite les regarder, mais il n’a pas eu le temps de me transmettre ce savoir. Il n’y a pas un papy dans le 95/78 qui serait ravi d’apprendre l’apiculture à une novice comme moi ? :) Je lance un message si vous avez quelqu’un dans votre entourage à qui ça parle :).

J’ai un ami qui a fait mettre des ruches sur ton terrain, il est entouré par une forêt donc pas de voisin ! Par contre il ne s’en occupe pas, l’apiculteur gère tout et lui donne 10% de la « récolte ».

Une autre solution le parrainage grâce à un toit pour les abeilles au moins là aussi avec cette formule vous êtes sûr que ce sont des professionnelles qui veilleront sur ces belles.

Le deuxième livre « les secrets du miel » est plus axé sur le miel (comme son nom l’indique) et donne plein de trucs et astuces autour du miel et de son utilité, j’ai aussi appris plein de choses dedans. Très chouette.

Voilà si comme moi vous souhaitez des abeilles dans votre jardin renseignez-vous bien, pesez le pour et le contre et tester d’abord chez un apiculteur si vous vous en sentez capable, ou alors laissez faire les pro ;)

Pour aller plus loin :

Page 1 of 512345