ralentissons

Arrêter de courir pour tout et tout le temps sera ma grande résolution de 2011 c’est promis ! Je remets cette décision toujours à plus tard et j’ai toujours une très bonne raison de faire plus de choses, de courir un nouveau projet, de développer une nouvelles idées, de commencer un nouveau sport, de lire un nouveau lire… Mes amis m’appellent l’hyperactive et le pire c’est que je crois que je ne suis pas une bête à part. C’est un syndrome de plus en plus courant dans notre société.

La vie actuelle incite à faire toujours plus. Nous sommes dans l’immédiateté. Internet et téléphone portable nous pousse à être tout le temps disponible et prendre des décisions quasiment dans la seconde, pour ne pas perdre son temps, ce temps si précieux ! On se presse pour gagner 2 minutes, on en devient désagréable tellement nous sommes pressés. Pas le temps de s’attarder sur son voisin, le pressé devient individualiste, SON TEMPS est plus précieux que le votre… Oui on nous le répète le temps c’est de l’argent, pas le temps de se poser pour rêvasser ! Il faut produire et surtout consommer : la société de consommation plus, plus, plus…

La société vous pousse à la performance

La société nous juge à ce que nous sommes capable de faire dans un minimum de temps. Quelle richesse êtes vous capable de produire ? En combien de temps ? A croire que pour être jugé efficace il faut forcément être ultra rapide et produire, produire, produire. Plus vous faites de projets, plus vous avez de « références » plus vous êtes considérés comme efficace et digne « d’investissement ». Vous êtes dans votre temps, toujours plus plus plus… Et pour faire plus il faut être jeune, en forme c’est sans doute pour cela que nos séniors malgré toutes leurs expériences sont « gentiment » poussé vers la sortie des entreprises… Et que les gens malades sont souvent licenciés sans autre forme de procès.

Le lien social, amical et familial

Et si la vraie richesse était le lien social, la famille, le PARTAGE ! Nous sommes comme des cellules d’un même organisme qui vivent leur vie dans leur coin, qui font leur vie sans s’occuper des autres cellules. Mais vous savez dans un corps quand des cellules commencent a vivre leur vie sans s’occuper des autres cellules, c’est le début d’un cancer. Pouvons-nous comparer notre société à un cancer en train de se développer ? Souvent je le crois…

Je suis parfois tellement dans l’action et le mouvement que j’en oublie d’appeler mes amis, de prendre de nouvelles. Je prends même plus le temps pour un dîner puisque j’ai « un travail à finir » car je suis une petite fourmi travailleuse qui produit, produit, produit… Une chance pour moi mon amoureux sait me dire « STOP ». Lui il sait que la famille c’est important qu’il ne faut pas passer son temps dans le travail et dans l’action. Se poser, partager des moments et ne rien faire ne sont pas forcément des temps « gâché » mais du temps « nécessaire » à son équilibre.

ralentissons

Le stress la maladie du siècle, quand le corps dit STOP !

Les maladies liées au stress explosent. J’ai testé le « burn out » je l’ai même pas vu venir tellement je suis en permanence dans la suractivité et ça ma parait tout a fait normal ! J’ai commencé à avoir des migraines, j’avais aucune idée d’où ça pouvait venir. Mais mes thérapeutes étaient formels il fallait que je ralentisse et plus vite ! Jour de repos imposé ! Mon défi passer une journée loin de mon ordinateur, aller me faire faire un massage ou pire passer une journée à ne rien faire. RIEN FAIRE ? Non mais sérieusement RIEN FAIRE ? Je suis partie en vacances heureusement loin de mon ordi et sans wifi et j’ai mis 10 jours à me débarrasser de mes migraines chroniques ! Il a fallu que je parte loin de mes habitudes pour y arriver…

Le stress est également fortement soupçonné dans les cas de cancer alors mes petites migraines c’est juste une petit rappel à l’ordre et maintenant dès qu’elles me reprennent je sais que je dois ralentir. Facile à dire…

Mais le stress peut prendre des allures beaucoup plus tragiques encore, il n’y a qu’a voir le nombre de personnes bourrées au anti dépresseurs pour assurer le rythme effréné de nos vies ! Et le nombre de gens qui se suicident au travail qui est alarmant…

Du temps pour soi du temps pour vivre

J’apprends à dire non aux nouveaux projets et oui même quand je meurs d’envie de les faire, pas encore au point de me laisser le temps de me couler dans un canapé mais j’y travail. Je travaille aussi sérieusement à accueillir avec joie mes semblables. A ne pas m’énerver systématiquement quand quelqu’un ne percute pas aussi vite que moi ! Chacun sa vitesse et respectons de prendre le temps… Julien (un ami DA) a une expression que j’adore « 9 femmes ne peuvent pas faire un enfant en 1 mois ». Voilà tout est dit. Il faut prendre le temps de murir les choses. Je ne pourrais pas lire tous les livres du monde, écouter toutes les musiques et faire tous les projets ! Prenons le temps d’être dans le présent !

Se reconnecter aux autres et de fait à notre environnement et à la nature nous fera avancer vers une vie plus heureuse. Ce n’est pas mal faire que de faire plus lentement, au contraire je suis certaine qu’on gagnera en qualité de vie. Les projets qu’on prend le temps de murir sont toujours plus réussis ! Une façon de provoquer une décroissance heureuse en se centrant sur l’essentiel, en arrêtant de consommer toujours plus, plus, plus…

Je crois au slogan « travailler moins pour polluer moins » ! Plus de temps pour prendre les transports, se déplacer en vélo, cultiver son potager et profiter des gens qu’on aime 🙂

S'inscrire à la newsletter

Restez informez, recevez les derniers billets directement dans votre boite mail.

Et abonnez-vous  à la chaîne YouTube :

 




Vérifiez votre boite mail et cliquez sur le lien, dans le mail que vous aurez reçu, pour confirmer l'inscription.

Pin It on Pinterest