Le 1er février était Imbolc, une fête celtique du renouveau, oubliée et remplacée par la chandeleur. Je me dis que ces fêtes celtiques devaient reconnecter les hommes à la terre. Elles suivent les saisons, sont en harmonie avec les énergies du moment. A un moment justement où nous avons besoin de cette reconnexion à la nature. Peut-être que nous pourrions fêter, célébrer cette nature à notre façon ?

Imbolc est le point de départ de la reprise des travaux au jardin. On se prépare à la nouvelle année, on affute nos outils. On commence à réfléchir à ce qu’on va semer une fois le printemps bien installé. C’est le grand nettoyage avant l’arrivée du printemps. Nous sommes dans une énergie de purification, tout ce blanc nous y invite totalement. On en profite aussi pour faire son ménage intérieur et nous aussi renaitre à nous même en quelque sorte. C’est le temps de l’introspection aussi.

Imbolc, fête celtique du renouveau

Imbolc, fête celtique du renouveau

Le perce neige, cette petite fleur délicate qui symbolise Imbolc. Elle annonce le renouveau à venir. On commence à sentir les premiers frémissements du printemps, les jours rallongent.

Les signes de ce renouveau, de ce printemps qui émerge, je l’ai trouvé en observant mon jardin. Petites fleurs de cognassier prêtes à s’ouvrir et couverte de neige. Nous sommes toujours en hiver, mais la promesse du printemps est là.

L'inspiration d'Imbolc

L’inspiration d’Imbolc

L’inspiration d’Imbolc

C’est ce que m’ont inspiré les flocons ce matin, voir mon jardin couvert de neige me redonne une âme d’enfant et à la fois un grand respect de cette nature généreuse. A-t-on vraiment conscience que tout ce qu’elle nous donne ? Est-ce que nous lui rendons un peu de cette abondance qu’elle nous offre ? Elle prend soin de nous comme des enfants et nous lui serons à jamais redevables. Malgré tout, nous lui manquons trop souvent de respect.

Février est réputé pour être le mois le plus déprimant de l’année, on peut voir ça autrement. En profitant de ce moment pour préparer la suite. Faire briller sa lumière intérieure, méditer pour savoir comment célébrer et protéger cette belle nature toute l’année à venir. Prendre conscience qu’on lui doit tout et travailler encore plus à sa protection.

Et on se retrouve pour fêter le printemps d’accord ?

S'inscrire à la newsletter

Restez informez, recevez les derniers billets directement dans votre boite mail.

Et abonnez-vous  à la chaîne YouTube :

 




Vérifiez votre boite mail et cliquez sur le lien, dans le mail que vous aurez reçu, pour confirmer l'inscription.

Pin It on Pinterest