Le printemps et là, la chaleur va arriver avec son lot d’insectes et ceux qu’on aime le moins les moustiques ! Comment se prémunir de ses petites bêtes sans user d’insecticides ? On fait le point et on se prépare pour cet été.

En 2015 les moustiques tigres sont arrivés en métropole risquant par la même la dissémination de la dengue et du chikungunya (voir la carte) on les distingue facilement des moustiques ordinaires avec leurs rayures blanches et noires sur le corps et les pattes. Dans certaines régions il est essentiel de se prémunir du risque de piqures car il est implanté et actif. Il est de nouveau présent chaque été car il survie à l’hiver dans certaines régions.

Je lisais récemment dans un livre sur la neurologie que certains insecticides inhiberaient nos mitochondries (les usines à énergie de nos cellules) et provoqueraient fatigue chronique et maladies de parkinson. Et même un insecticide admis en bio comme la Roténone est incriminée. En plus de ne pas être la panacée pour l’environnement les insecticides sont nocifs pour notre santé.
Alors quoi on se laisse manger par ces petites bêtes ? On écoute les Zzzzzz Zzzz menaçant toute la nuit ? On reste enfermé chez soi fenêtre fermée au risque d’étouffer ? Non il existe heureusement des solutions !

Solutions pour se protéger des moustiques naturellement

En été bien évidement on ouvre les fenêtres, c’est même essentiel de renouveler l’air de nos habitations, (d’ailleurs à ce propos vous pouvez lire mon précédent article sur comment se passer de climatisation en été). J’ai découvert un ingénieux système de volet roulant empêchant les moustiques d’entrer. Vous pouvez ainsi laisser la fenêtre ouverte le jour ou la nuit tout en étant protégé de tous les insectes (moustiques, mouches, guêpes… Mais aussi pollen et poussière). Ces produits sont sur mesure, avec des coloris au choix. La moustiquaire intégrée tire via un cordon, simple et efficace comme méthode.

Si vous avez l’âme d’un bricoleur vous pouvez aussi fabriquer vos propres moustiquaires maison. Avec des tasseaux en bois et du tissu à moustiquaire vous aurez les fournitures nécessaires pour leur fabrication. Vous trouverez la méthode de construction d’une moustiquaire sur le site Consommerdurable.

Ensuite bien sûr pour les moustiques il y a des gestes simples. Évitez les endroits où l’eau stagne et où ils pourraient pondre leurs larves. Les soucoupes pleines d’eau, arbres creux, flaques, gouttières mal entretenues, vieux pneus abandonnés… Les eaux agitées comme les rivières ne constituent pas des lieux de ponte. Si vous avez un bassin, les poissons se délecteront de larves de moustiques (les crapauds et les tritons également).

Pour les collecteurs d’eau ou les puits on les couvrira avec de la toile moustiquaire. A défaut une fine couche d’huile à la surface empêche les larves de respirer et elles meurent asphyxiées. Les moments préférés des moustiques pour vous piquer sont le lever du soleil et la tombée de la nuit, couvrez-vous à ces moments pour sortir.

Bonne préparation contre les moustiques 🙂

S'inscrire à la newsletter

Restez informez, recevez les derniers billets directement dans votre boite mail.

Et abonnez-vous  à la chaîne YouTube :

 




Vérifiez votre boite mail et cliquez sur le lien, dans le mail que vous aurez reçu, pour confirmer l'inscription.

Pin It on Pinterest