Quand on se lance dans une démarche zéro déchet le plus difficile est de changer ses habitudes, c’est valable pour tout un tas d’autres sujets d’ailleurs. Nous sommes, qu’on le veuille ou non pétris d’habitudes. En prendre de nouvelles nous demande un effort, du moins au début. Et ensuite le pli est pris et ça va tout seul. Je partage avec vous les 7 choses qui m’ont permises d’alléger ma poubelle. Si vous avez d’autres astuces, n’hésitez pas à les partager en commentaires.

1 – Les shampoings solides

J’avais déjà bien galéré quand j’étais passée au shampoing bio pour trouver LE shampoing adapté à mes cheveux à tendance grasse. J’étais déjà passé au savon depuis longtemps, c’était la prochaine étape. Sachant que la plupart des shampoings solides durent 3 fois plus longtemps qu’en bouteille de shampoing classique et le tout sans le plastique, il fallait s’y mettre. Et je me suis mise en quête pour trouver un shampoing solide qui conviendrait à mes cheveux. J’ai eu quelques déconvenues au départ et j’ai fini par trouver 2 marques dont je suis totalement satisfaite.

Il s’agit de Druydes une toute jeune marque qui j’espère va vite pousser ! Pour le moment elles n’ont un seules champoing solide (format pour la maison et format voyage), d’une qualité génial, qui mousse très très bien. Ce shampoing solide laisse mes cheveux très doux et me permet d’espacer mes shampoings, parfait ! De plus il est vegan, sans gluten, sans allergène. On peut planter l’emballage il y a des graines de coquelicot dedans. J’ai hâte qu’elles proposent d’autres produits.

L’autre marque que j’aime beaucoup c’est Pachamamai. C’est une marque Vegan aussi et slow cosmétique. Chez eux en plus des shampoings solides j’ai craqué pour le déo, les savons et le dentifrice. La gamme est large et les produits de qualité, on n’est jamais déçu.

2 – Les pailles inox

Je cherchais une alternative surtout pour mini bio qui aime beaucoup boire à la paille. On peut les acheter les pailles inox avec un petit goupillon spécial pour bien les laver. Il existe des modèles enfant et pour adulte aussi. Les pailles sont un déchet plastique qu’on retrouve malheureusement très souvent dans les océans.

3 – Faire ses biscuits maison

Souvent les biscuits du commerce (bio ou pas d’ailleurs) sont emballés dans 3 déchets : un carton, un plastique fin et un plastique plus rigide (ou plusieurs sachets). A part le carton autour on ne peut pas recycler. Je trouve quelques gâteaux en vrac mais très chers, ce n’est pas une super option à mon avis, mais ça existe.

De fait les plaques à pâtisserie, les moules, et plats à tarte reprennent du service. Enfin chez nous elles ont toujours servis mais on prend le pli de faire des rations de cookies à congeler pour ne jamais être pris au dépourvu.

C’est chronophage c’est sûr mais c’est utile à plusieurs niveaux : moins de déchets, on sait ce qu’on a mis dedans, nettement moins cher fait maison. Et mise à part la farine je trouve beaucoup d’ingrédients de base en vrac.

4- Gourde de compote réutilisable

Les gourdes de compote c’est vraiment le truc hyper pratique avec les enfants, par contre ça génère vite tout un tas de déchet. Avec les gourdes réutilisables on remplit avec les compotes qu’on veut, on peut les préparer maison ou les acheter en gros bocaux. Elles passent au congélateur et elles ont été testées sans migration de plastique jusqu’à 70°C. Elles s’utilisent environ 50 fois.

5- Tissus enduits de cire d’abeille

Les tissus imperméable bio remplacent le film plastique pour mettre des aliments au réfrigérateur ou pour emballer un sandwich. On chauffe le tissu entre nos mains et il prend la forme qu’on souhaite. On le nettoie à l’éponge et on le conserve un an. Ce n’est pas indispensable mais il a trouvé son usage chez moi.

6- Tupperware et sac à vrac

C’est LA base de chez base pour faire rentrer moins de déchet chez soi. J’aurais pu aussi ajouter les bocaux dans l’idée. Je vais même au restaurant avec mes tupperwares pour prendre à emporter. Le seul « truc » c’est de ne pas les oublier chez soi et de toujours en avoir dans son coffre pour les courses.

7- La yaourtière

Le pot de yaourt classique étant non recyclable, la yaourtière reste une bonne option. Il me reste encore à trouver du lait en vrac pour les faire et ça serait idéal ! J’en ai repéré mais assez loin de chez moi donc je crains de ne pas y aller régulièrement. J’essaie aussi de faire des crèmes ou des mousses maison pour varier les desserts mais le temps manque pour tout faire, je continue d’acheter certains desserts tout prêts. C’est un point sur lequel je peux encore progresser. 🙂 Il en faut bien !

Et vous c’est quoi vos « must have » pour générer moins de déchet ?

S'inscrire à la newsletter

Restez informez, recevez les derniers billets directement dans votre boite mail.

Et abonnez-vous  à la chaîne YouTube :

 




Vérifiez votre boite mail et cliquez sur le lien, dans le mail que vous aurez reçu, pour confirmer l'inscription.

Pin It on Pinterest