blower-door

Peut-être comme moi vous vous demandez par où commencer vos travaux pour faire de votre maison, une maison économe en énergie ? J’ai une maison construite dans les années 90 et parfois j’ai le sentiment de vivre dans un courant d’air. Les normes de construction ont changé en 20 ans.

Mais par où l’air s’échappe ? Faut-il que je commence par changer mes fenêtres ? Isoler le toit ? Isoler mon garage plein nord ?

Pour avoir les meilleures réponses possibles et surtout avoir des professionnels capables de me dire par où commencer et avec quelles matières écologiques je peux travailler j’ai jeté mon dévolu sur écotipi un bureau d’étude thermique.

Le Blower-door ou test d’infiltrométrie

Le blower door ou test d’infiltrométrie c’est la première étude qu’a réalisé écotipi chez moi. En quoi le blower-door consiste ?

Au départ les techniciens prennent des mesures du volume de la maison (si vous avez des plans de chez vous c’est nettement plus pratique). Ensuite à la place de la porte d’entrée est installé une porte soufflante, composée d’une paroi en nylon étanche dans laquelle est insérée un ventilateur au centre. Le but étant de mettre la maison en dépression (ou en surpression). Plus vite la maison reviendra à une pression normale, pire sera votre étanchéité globale. Bien sûr avant ce test on prend soin de la fermeture des ouvertures extérieures volontaires du bâtiment (fenêtres, portes). Les portes intérieures (sauf celles des toilettes et des placards) sont ouvertes afin de maintenir une pression uniforme.

Deuxième étape, on recommence l’opération pour obtenir des informations plus précises sur les zones de fuite, ceci avec un fumigène portable (ou anémomètre à fil chaud). Les techniciens traquent les zones par lesquelles l’air rentre. Typiquement chez moi par l’encadrement des fenêtres, montage typique des années 90 à simple joint. Bon à savoir !

Pour terminer écotipi nous remets un rapport avec les zones à traiter en priorité pour limiter les entrées d’air parasites de notre maison, mais tout en définissant les priorités car avoir une maison totalement étanche n’est pas forcément sain non plus sans un système de ventilation naturel ou mécanique !

Pourquoi assurer une bonne étanchéité à l’air de sont habitation ?

  • Diminuer la consommation d’énergie ainsi que les GES par exemple avec un taux de 2 au lieu de 0,6 possible en BBC, la consommation est supérieur de 12 Kwh/m²/an qui doit être rajouté au 2O kWh/m²/an de chauffage. (ex : Dans ma maison j’ai une étanchéité à l’air de 1,21 Q4Pa-surf (m3/(h.m²)) ce qui correspond à un trou carré en cm de 21×21 ou l’air froid ou chaud passe en permanence.)
  • Le confort thermique et acoustique. En effet le son est porté par l’air une mauvaise étanchéité à l’air = des décibels en plus dans sa maison.
  • L’hygiène et la santé ( la qualité de l’air intérieur).
  • La conservation du bâti ( un air froid qui passe par des ouvrants pas étanches c’est un risque de condensation avec peut-être un pourrissement du bois.
  • La maitrise et la répartition des débits de ventilation.
  • La sécurité des personnes à proximité de sites industriels classés SEVESO.

Pour en savoir plus : retrouvez ecotipi pour une présentation de la nouvelle réglementation thermique 2012 le 19 Novembre chez Matériaux Verts à Houilles. Cette présentation s’adresse aux particuliers c’est gratuit mais inscription obligatoire chez matériaux verts.

S'inscrire à la newsletter

Restez informez, recevez les derniers billets directement dans votre boite mail.

Et abonnez-vous  à la chaîne YouTube :

 




Vérifiez votre boite mail et cliquez sur le lien, dans le mail que vous aurez reçu, pour confirmer l'inscription.

Pin It on Pinterest