Dans une poubelle classique non triée on trouve de 25 à 30% de déchets organiques composable et pour ceux qui trient déjà leur poubelle ce pourcentage peut vite grimper à 50%. Enorme me direz-vous ! Et oui je suis bien d’accord ! De fait, investir dans un bac à compost quand on a un jardin parait assez évident. C’est le premier accessoire (après les mangeoires pour les oiseaux) qui est venu décorer mon nouveau jardin.

bac compost

Choisir le bac à compost idéal

Il ne faut pas qu’il y ait de fond, le bac à compost est ouvert et doit être en contact avec la terre.

Une ouverture à charnière sur le dessus évitera que les animaux viennent fouiller les restes de cuisine qui s’y trouvent. C’est pratique que cette ouverture puisse se bloquer (comme un capot de voiture) pour pouvoir être à l’aise pour retourner le compost. Avoir une ouverture sur le dessus permet aussi de garder une certaine humidité nécessaire pour la fabrication du compost.

Une trappe devant et au bas du bac sera indispensable pour extraire le compost mûr, la possibilité de pouvoir bloquer cette trappe en position ouverte facilitera les manœuvres :).

Eviter les composteurs en matière plastique, préféré un composteur en bois avec des aérations. Les lattes de bois ne doivent pas se toucher mais laisser passer l’air.

Si vous êtes bricoleur vous pouvez le construire vous-même avec du bois traité thermiquement. Nous on a acheté un modèle à monter mais il faut bricoler un minimum quand même (sans perceuse mission impossible) on a mis environ 1H15 pour le montage. Voir notre petite vidéo de montage de composteur pour vous faire une idée :


> revoir la vidéo

Choisir la taille idéale de son bac à compost

On peut train bien choisir de ne pas avoir de bac, mais un tas de déchets végétaux au fond de son jardin. Pour des raisons de soucis esthétiques (on voit les bacs de la rue hihi) j’ai préféré avoir des bacs à compost fermés.

Puisque vous aller y mettre, en plus de vos déchets de cuisine, les feuilles ramassées et les tontes de pelouse il faut que le bac à compost soit à la bonne taille, dimensionné pour votre jardin. Comptez 2 litre par mètre carré de jardin au moins. Dans l’idéal il faut 2 bacs à compost, un pour le compost « mûr » un pour le compost plus « jeune ».

Qu’est ce qu’on peut mettre dans le compost ?

  • les épluchures de fruits et légumes
  • les coquilles d’œufs
  • les coquilles de noix et noisettes
  • la cendre de la cheminé ou du poêle
  • les tontes de pelouse
  • les fleurs fanées
  • le marc de café avec le filtre
  • les feuilles mortes (j’ai lu quelque part que c’était mieux de les broyer avant, je les mets entières je pense que ça sera juste un peu plus long à décomposer)
  • les litières animal (mais sans le caca avec faut trier avant) il existe des litières pour chat composable je vous en parlerai dans un autre billet
  • le bois (mais broyé préalablement ce qui implique d’avoir un broyeur). Le bois broyé peut aussi servir de paillis.
  • les mouchoirs et essuie tout (mais pas en trop grosse quantité)

Qu’est qu’il ne faut pas mettre dans le compost ?

  • Les restes de plantes malades ou présentant un champignon comme l’oïdium par exemple
  • Les mauvaises herbes montées en graines
  • Viande, produits laitiers et poisson
  • Déjections des chiens et chats (pas de carnivores en général)

Comment faire un bon compost ?

Ce n’est pas compliqué de faire un bon compost il suffit de suivre quelques conseils simples :

  • Commencez par quelques branchages au fond pour aérer la partie basse (facilite le drainage et la circulation d’air). Des restes de taille d’arbuste seront parfaits.
  • Retournez souvent votre compost à la fourche pour accélérer la décomposition. Si vous pouvez le faire à chaque ajout de matière c’est bien, au moins une fois tous les 15 jours à défaut. Le compost a besoin de respirer, du moins les bêbêtes qui s’occupent de le transformer.
  • Pour facilité le travail de décomposition, alterner les déchets de cuisine avec les déchets de jardin.
    Maintenez l’humidité, ni trop ni trop peu. Si vous voyez qu’il est un peu trop sec arroser le.

Que peut-on faire avec le compost ?

Il peut servir à amender le potager ou le jardin, mettez une couche fine et binez. Le mieux c’est de le faire en automne, pour préparer la terre pour les semis du printemps.

Pour vos plantes intérieures, 1/3 de terre, 1/3 de compost et 1/3 de sable avant de rempoter.

La boucle est bouclée et des tas de déchets ont été valorisés et vont nourrir la terre qui vous le rendra bien si vous avez un potager. C’est pas beau ça ?

S'inscrire à la newsletter

Restez informez, recevez les derniers billets directement dans votre boite mail.

Et abonnez-vous  à la chaîne YouTube :

 




Vérifiez votre boite mail et cliquez sur le lien, dans le mail que vous aurez reçu, pour confirmer l'inscription.

Pin It on Pinterest