9 juillet 2014

Comment se chauffer cet hiver ?

chauffage bois

Oui j’anticipe un peu certes, mais si vous avez l’intention d’installer un poêle à bois ou un insert c’est le moment d’y penser pour être fin prêt cet hiver. Pour l’achat de bois de chauffage c’est pareil, c’est maintenant qu’il faut faire le plein pour avoir les meilleurs tarifs.

Quand nous avons emménagé chez nous avec mon compagnon, nous avons fait le choix d’installer un poêle à bois. La maison étant totalement chauffée par des radiateurs électriques. Ce choix nous semblait une bonne option et nous ne regrettons pas. D’autant plus que nous avons un jardin suffisamment grand pour installer un abris buche.

La première année nous avons fait livrer 10 stères de bûches classiques de 50 cm. Je dois dire qu’il faut être en forme pour installer tout ça dans l’abri, car ça représente énormément de manutention et je pense que ce n’est pas toujours une bonne option pour tout le monde. Il faut aimer faire du sport :).

Il existe du bois de chauffage compressé. Ce bois est moins humide que le bois traditionnel et possède un très bon rendement. Il est également plus simple de manutention. Sa très bonne combustion fait que les particules fines émises dans l’atmosphère sont réduites. Autre avantage le bois de chauffage compressé produit moins de cendre, aspect non négligeable si vous avec un petit cendrier que vous devez vider à chaque flambée.

Si vous avez un peu de mal à lancer le feu, le bois de chauffage compressé prend plus facilement. Il existe aussi des bûches spéciales nuit pour une autonomie de 8 heures, donc pas besoin de recharger le poêle. Ça peut être pratique, ça évite encore une fois du temps de manutention. Ce bois vous demandera moins d’espace de stockage et le rangement est plus simple les bûches étant uniformes.

Vous pouvez trouver d’autres informations sur le bois compressé sur : Bois-brazeco.com.

Donc si les buches traditionnelles vous rebutaient un peu, sachez qu’il existe des alternatives pour se chauffer au bois.

26 juin 2014

Les broyeurs de végétaux

branches végétaux

Le BRF on adore, recycler ses déchets verts pour en faire du bon compost aussi. Et si vous êtes adeptes de la permaculture comme moi vous devez allègrement pailler votre potager avec tous les déchets que vous avez sous la main, tontes séchées, mauvaises herbes, fanes de radis, paille, feuilles…

Certains déchets ne nécessitent aucun traitement particulier, mais pour les branchages, si on veut les utiliser comme BRF, en paillage ou les mettre dans le compost il vaut mieux passer par l’étape broyeur.

Vous trouverez différents types de broyeurs : les broyeurs électriques et les broyeurs thermiques. Les plus silencieux et les moins couteux sont les broyeurs électriques, mais pour des gros volumes ils ne sont pas forcément les plus pratiques. Ils conviennent bien à un petit jardin ou si on est cerné de voisins et qu’on veut rester amis avec !

J’ai pour ma part choisi un modèle électrique qui tranche en petits morceaux et qui est surtout très silencieux. C’était mon critère prioritaire. Les morceaux mettent un peu plus de temps à se décomposer dans le sol mais mis à part ce critère j’en suis plutôt satisfaite.

Je pense que pour des gros volumes de déchets verts à broyer il vaut mieux opter pour le broyeur thermique. Vu leur coup vous avez 2 options
- soit l’acheter en groupe avec vos voisins (qui du coup ne vous en voudront pas forcément pour le bruit)
- ou la location d’un broyeur de végétaux (chez Kiloutou par exemple). Ça peut être une option valable si vous taillez vos arbres et arbustes en même temps.

En tout cas ne laissez plus vos déchets verts partir à la poubelle, ce sont des mines d’or pour le jardin :)

Page 1 of 7912345...10203040506070...Dernier »

Construction modulaire : Découvrez l’engagement d’Algeco pour le développement durable avec Eco-future